UNE MISSION SOCIALE

Accueil > Une mission sociale

Nos prestations

L’accompagnement des ménages dans leur logement

L’accompagnement social des ménages dans leur logement revêt de multiples aspects et intervient à différents moments chronologiques. Il est financé par différents dispositifs, qui varient d’une collectivité ou d’un département à l’autre. SOLIHA Centre Val de Loire et ses établissements associés sont présents tout au long de ce parcours.

L’évaluation sociale

Tout accompagnement débute après la réception d’une demande auprès de l’organisme compétent par une évaluation sociale. Notre travailleur social rencontre le ménage afin d’évaluer sa situation et ses besoins à tous points de vue : situation familiale, professionnelle, budget, logement, insertion sociale, etc. Il produit une note sociale qui va permettre à la commission locale d’arbitrer et de désigner un accompagnateur.

L’Accompagnement social lié au logement (ASLL)

Dans le cadre de l’Accompagnement social lié au logement (ASLL), l’objectif de notre travailleur social va concerner soit l’accès au logement du ménage, soit son maintien dans le logement – une fois l’accès obtenu par exemple, afin de stabiliser le ménage dans son nouveau lieu de vie. L’ASLL permet d’aborder avec le ménage des sujets variés, selon ses besoins, de l’aider à gérer son budget, à effectuer des démarches administratives, à accéder à ses droits, à bien entretenir son logement, etc.

L’accompagnement vers le logement (AVDL)

L’accompagnement vers le logement (AVDL) est une mesure qui nous permet d’accompagner des ménages plus éloignés du logement, qu’ils soient sans domicile, hébergés ou logés temporairement. Il vise à préparer les ménages à accéder à un logement, et à s’y maintenir une fois dans les lieux.

L’intermédiation locative (IML)

L’intermédiation locative (IML) permet, grâce à l’intervention d’un tiers social comme SOLIHA, de faciliter la location de logements à des ménages qui n’y auraient pas accès autrement. Le tiers social va offrir des garanties et sécuriser le propriétaire du logement d’un côté, et, de l’autre, il va accompagner le ménage pour faire face à d’éventuelles difficultés (budgétaires, de gestion…). Le propriétaire accepte de louer à un prix modéré, en contrepartie d’avantages divers (fiscaux, garantie contre la vacance, aide aux travaux…).

Il existe deux formes d’intermédiation locative : la location-sous location et le mandat de gestion –SOLIHA Centre Val de Loire et ses établissements associés offrent ces deux possibilités.

  • Dans la location-sous location, le propriétaire loue son logement à une association agréée , pour une durée renouvelable de trois ans. Louer via SOLIHA ou un de ses établissements, c’est être assuré du paiement des loyers et des charges, de l’entretien courant et de la remise en état du logement (hors vétusté normale). Grâce à ce procédé, nous mettons ce logement à disposition d’un ménage qui a de faibles ressources et/ou qui a besoin d’un accompagnement. Pour le propriétaire, le paiement du loyer est garanti même en cas de vacance.
  •  Dans le mandat de gestion, le propriétaire fait appel à une Agence immobilière à vocation sociale (AIVS ou AIS). L’AIS SOLIHA Centre Val de Loire fonctionne comme une agence immobilière classique dans sa mission de gestion locative : elle trouve des locataires, établit le bail, et se charge de percevoir les loyers et les charges pour le compte du propriétaire. Elle permet en plus au bailleur de bénéficier d’une garantie de loyers (via le dispositif VISALE d’Action Logement) et de défiscaliser une partie des revenus locatifs. En contrepartie, le bailleur accepte de louer à un niveau de loyer abordable à un locataire aux ressources modestes. L’AIS peut aussi proposer un accompagnement social au locataire en fonction des besoins.

La prévention des expulsions

Un dispositif de prévention des expulsions a été mis en place dans le Loir-et-Cher de façon expérimentale, suite à l’obligation faite aux départements de proposer l’intervention d’un travailleur social auprès des ménages assignés au Tribunal. SOLIHA rencontre ainsi les ménages non-suivis par les services sociaux afin d’établir un diagnostic social et financier qui va aider le juge d’instance à informer sa décision. Notre objectif est toujours d’aider les ménages à rester dans leur logement en esquissant des solutions qui permettraient ce maintien.

Le relogement

Quand le logement n’est plus adapté aux besoins du ménage occupant, ou quand le propriétaire bailleur doit récupérer son bien pour diverses raisons, le relogement est parfois la seule issue possible. Nos travailleurs sociaux travaillent main dans la main avec les différents partenaires (bailleurs sociaux, département, CCAS, FSL…) pour trouver la meilleure solution pour les ménages accompagnés. Nous calibrons nos recherches d’après leurs possibilités budgétaires, mais aussi, et surtout, d’après leurs besoins : être au calme ou centre-ville, être proche des commerces ou des liaisons de transport en commun…

Nous cherchons les logements les plus adaptés, nous accompagnons les ménages lors des visites, nous les aidons à préparer les documents administratifs et à solliciter les aides dont ils ont besoin, nous cherchons des solutions lorsqu’il y a des situations d’endettement… Nous organisons également le déménagement, l’achat de nouveaux meubles, et la remise en état du logement de départ. Enfin, nous effectuons un suivi pour nous assurer que le ménage se sent bien dans son nouveau lieu de vie.

La Maîtrise d’œuvre urbaine et sociale

La Maîtrise d’œuvre urbaine et sociale (ou MOUS) a pour objectif de promouvoir l’accès au logement des personnes et familles défavorisées, que ce soit pour reloger ou développer une offre de logement adaptée. Il existe plusieurs types de MOUS : relogement, projets, insalubrité, maintien dans le logement… SOLIHA Centre Val de Loire et ses établissements associés participent pleinement à ces missions inscrites dans les Plans départementaux pour le logement des personnes défavorisées (PDALPD).

Les Pensions de famille

Une pension de famille est un établissement qui propose des logements indépendants au sein d’un bâtiment avec des espaces de vie partagés (salon, cuisine, jardin par exemple). Elle s’adresse en priorité à des personnes seules qui connaissent des difficultés de vie – isolement, précarité, parcours de rue, problématiques psychologiques et / ou d’addiction…

Les hôtes des pensions de famille sont présents au quotidien à l’écoute des habitants, et assurent une astreinte 24h/24. Ils proposent des activités récurrentes (préparation des repas, courses, entretien de la pension) et des projets ponctuels – souvent à l’initiative des habitants (participation à des festivals artistiques, des évènements locaux ou nationaux…). Les pensions de famille visent ainsi à favoriser l’insertion sociale et professionnelle des habitants, dans un cadre sécurisant.

SOLIHA CVL et ses structures associées regroupent 7 pensions de famille : trois à Tours (Indre-et-Loire), une à Fondettes (Indre-et-Loire), une à Châteauroux et une à La Châtre (Indre), et une à Orléans (Loiret).

L’accompagnement des réfugiés et réinstallés

Notre mission d’accompagnement des réfugiés et réinstallés, financée par l’Europe et l’Etat, a démarré en 2018 dans le 45 et le 41, puis s’est étendue à quasiment tous les départements couverts par nos établissements.

Nous accueillons des familles parfois directement à l’aéroport lorsqu’elles arrivent en France, ou d’autres fois depuis des centres d’hébergement temporaire. Grâce à un étroit partenariat avec les bailleurs sociaux et à l’action de notre Agence immobilière sociale SOLIHA CVL, nous captons des logements que nous prenons à bail et que nous meublons, afin que tout soit prêt quand la famille arrive.

Ces familles doivent faire d’énormes efforts pour apprendre à vivre dans un pays dont elles ignorent souvent tout au départ – la langue, les coutumes, les modes de vie… et elles doivent surmonter les traumatismes du passé. Nous les accompagnons donc à chaque instant afin qu’elles accèdent aux droits sociaux, aux cours de français, qu’elles puissent accomplir les démarches administratives nécessaires, inscrire les enfants à l’école, consulter des médecins… Notre objectif est qu’à la fin de notre accompagnement, la famille puisse vivre de façon autonome, en étant titulaire du bail de son logement, en gérant directement son budget, ses rendez-vous, ses déplacements, etc.

Récemment, nous avons également commencé à déployer le programme AGIR dans plusieurs départements (45, 41). Le programme AGIR (Accompagnement global et individualisé des réfugiés) est un programme gouvernemental d’accompagnement des réfugiés vers l’emploi et le logement, via notamment un guichet unique départemental.

Ce travail nécessite une forte mobilisation de tous les acteurs : associations caritatives, fondations, bénévoles, traducteurs, bailleurs, et, bien sûr, nos travailleurs sociaux. Cette mission s’inscrit pleinement dans nos valeurs qui placent l’humain au cœur de nos préoccupations.

Les missions au service des gens du voyage

Accueillir et favoriser l’intégration des gens du voyage, proposer des aires de stationnement de qualité, un accompagnement social sur mesure, et imaginer des formes d’habitat plus pérennes et adaptées ne s’improvisent pas. C’est pour cela que Tsigane Habitat, un des établissements de l’association SOLIHA Centre-Val de Loire, a mis en place une équipe pluridisciplinaire qui accompagne les collectivités tout au long de leur projet.

Acteur régional incontournable, Tsigane Habitat allie expérience et ancrage local, déployant des compétences variées.

La gestion des aires d’accueil

Une gestion maîtrisée privilégiant la présence humaine et le dialogue, tout en ayant une exigence absolue du respect des règles, garantit un climat serein entre voyageurs. Elle est également un point-clé pour assurer la pérennité de cet équipement à long terme.

Tsigane Habitat gère plus d’une dizaine d’aires dans 4 départements de la région Centre Val de Loire. Nous ne cherchons pas à remporter les marchés en jouant sur des prix moins-disant, nous misons au contraire sur une exigence de qualité associée à un projet social fort, en mettant en place des gestionnaires d’aire en binômes et en mobilisant leurs capacités d’animation de lieux de vie par exemple.

La gestion d’un dispositif d’accueil, qu’est-ce que cela implique ?

  • Concevoir un règlement intérieur adapté et le faire respecter
  • Assurer les entrées-sorties du terrain
  • Assurer l’entretien du terrain
  • Assurer la bonne gestion des fluides
  • Percevoir les redevances
  • Apaiser les tensions

La médiation

Tsigane Habitat assure des missions départementales de médiation auprès des préfets et des élus locaux confrontés à l’accueil de grands passages (rassemblements importants et temporaires de caravanes en période estivale). Cette mission se base sur la mise en place d’un médiateur dont la fonction va être d’articuler l’intervention des pouvoirs publics avant, pendant et après l’arrivée des groupes de voyageurs.

Tsigane Habitat peut également aider les collectivités confrontées à des problématiques de stationnement spontané à organiser l’accueil des groupes itinérants et à orienter les familles vers des aires dédiées.

 

Face à la problématique croissante du stationnement hors aire d’accueil, entraînant une précarisation et un isolement des familles, Tsigane Habitat a répondu à la sollicitation de l’Etat dans l’Indre-et-Loire, dans le cadre du plan de relance, pour expérimenter un Bureau itinérant et solidaire (BIS). Son objectif est triple : accompagner les familles vers l’accès au droit commun, renforcer leurs liens avec les acteurs locaux, et construire avec elles et nos partenaires des projets d’insertion durables. Ainsi, deux collaboratrices sillonnent le territoire de trois Communautés de communes à bord d’un camion aménagé, à la rencontre des familles isolées.

L’accompagnement social

Tsigane Habitat se voit comme une passerelle vers l’inclusion sociale des voyageurs. L’équipe de notre pôle social est pluridisciplinaire (des assistantes sociales, des conseillères en économie sociale familiale, une éducatrice spécialisée…), ce qui lui permet de prendre en compte tous les aspects de cet accompagnement.

  • L’accès à l’emploi
  • L’accès au logement
  • La scolarisation
  • Les démarches de santé
  • Les démarches administratives et budgétaires
  • L’accompagnement dans le cadre du RSA

Cela passe bien sûr par des rencontres individuelles, des échanges téléphoniques nombreux, mais aussi par des permanences régulières sur les aires d’accueil, des actions collectives (ateliers lecture, actions de sensibilisation sur la santé, projet « bien-être » avec une socio-esthéticienne…), et des animations pour les enfants.

Notre accompagnement s’appuie sur une étroite collaboration avec les différents partenaires du territoire (Conseils départementaux, collectivités, Education nationale, acteurs de l’emploi…).